Samedi 13 Avril 2024
Énergie

115 € pour Rien : Arnaque au Bois de Chauffage en Ligne pour un Breton et des Dizaines d'Autres

3 Béninois condamnés pour escroquerie en ligne au bois de chauffage pas cher pour un préjudice de plus de 25000 euros

Lecture ~2 minutes


Si les scammeurs utilisent plus souvent les sentiments amoureux de leurs victimes, ces 3 escrocs ont exploité la nécessité d'économies d'énergies et l'inflation pour susciter l'appât du gain chez les centaines de propriétaires qu'ils ont lésés.


La tromperie dévoilée par le tribunal correctionnel de Rennes

Le mardi 9 janvier, le tribunal correctionnel de Rennes a rendu son verdict concernant une affaire d'escroquerie impliquant la vente de bois de chauffage en ligne. Trois ressortissants béninois âgés de 28 à 32 ans ont été reconnus coupables et condamnés à des peines allant jusqu'à trente mois de prison.

Une offre trop alléchante pour être vraie

L'affaire avait débuté en avril 2022 lorsque, en pleine période de pénurie et de hausse des prix de l’énergie, un Breton avait cru débusquer une offre intéressante sur internet. Attiré par du bois à très bas prix, il pensait recevoir pour 115 € de marchandise mais, malheureusement, après avoir effectué le paiement, aucune livraison n'eut lieu. Il s'agissait d'un scam. Ce piège avait touché d'autres acheteurs un peu partout en France, causant un préjudice de près de 30'000 euros.

Des prix bas et des victimes dupées dans toute la France

Les trois escrocs s'étaient organisés afin de mener à bien leur entreprise frauduleuse qui consistait à vendre du bois de chauffage fictif à un large panel d'acheteurs répartis sur l'ensemble du territoire français. Ils attiraient leurs victimes via le site web energiebois-france.com qui s'apparentait à un petit site e-commerce présentant des produits dont ils prétendaient disposer en stock à très bon prix. Par exemple : 3 stères pour 115€, ce qui est environ 4 à 5 fois moins cher que les prix du marché. Par exemple chez Brico-dépot la stère de bûches en 50cm affiche un prix d'environ 200€ TTC.

Une affaire d'envergure jugée par la Juridiction interrégionale spécialisée de Rennes

Cette vaste escroquerie nécessitait une prise en charge juridique adéquate, justement le domaine de compétence de la Juridiction interrégionale spécialisée de Rennes qui a finalement condamné les trois béninois âgés de 28 et 32 ans pour escroquerie en bande organisée et blanchiment d'argent.

Des peines exemplaires visant à dissuader d'éventuels futurs escrocs

  • L'un des Béninois a été condamné à trente mois d’emprisonnement pour cette escroquerie au bois de chauffage sur Internet.
  • Les deux autres individus ont également été condamnés à des peines avec sursis assorties d'interdictions de gérer une entreprise en France pendant 5 ans.

Le but de ces sanctions est bien évidemment de punir les fraudeurs mais aussi de montrer que la justice française ne tolère pas ce genre de comportements et qu'elle saura réagir en conséquence face à de tels actes illicites.

La prudence est de mise lorsqu'il s'agit de transactions en ligne

Cette affaire est un rappel supplémentaire que lorsqu'il s'agit de réaliser des achats ou transactions en ligne, une certaine prudence doit être observée par les consommateurs. Dans le cas présent, l'appât du gain et d'une offre alléchante a aveuglé de nombreuses personnes qui pensaient bénéficier d'un bon plan.

Pour éviter de tomber dans ce genre de pièges, faites preuve d'une méfiance plus importante lors d'achats en ligne, notamment lorsque vous vous  trouvez face à des offres « trop belles pour être vraies ». Faire des vérifications, interroger la réputation de l'entreprise ou du vendeur en question peut aider à éviter de tels déboires.

Suite au jugement du tribunal correctionnel de Rennes, les victimes de cette escroquerie peuvent désormais espérer obtenir réparation tandis que les coupables purgeront leurs peines. Pourtant, il sera toujours essentiel d'informer le grand public sur ces pratiques et les dangers potentiels qui guettent les consommateurs afin de prévenir d'éventuels cas similaires à l'avenir.