Samedi 13 Avril 2024
Environnement

Lille avec le climat de Bilbao : la France se projette dans un avenir à +4°C

Lille aura le climat de Bilbao d'ici 2100 si le réchauffement planétaire se monte à 4°C et surtout si on y survit !

Lecture ~2 minutes


La génération de Lillois née entre 2020 et 2030 vivra probablement sa retraite les pieds dans l'eau. C'est en tout cas ce que prévoit le scénario pour la France en 2100 avec une hausse catastrophique du double de la limite de 2°C qui avait été fixée lors du sommet de Copenhague en décembre 2009.


Le Ministère de la Transition écologique organise une réunion sur l'adaptation au changement climatique le 23 janvier. Le Ministre en charge, Christophe Béchu, a choisi d'explorer les solutions d'adaptation avec la société civile lors d'un événement au Musée d'Histoire Naturelle de Paris.

Réchauffement déjà perceptible en France

Déjà aujourd’hui, le réchauffement moyen en France est de +1,7°C. Face à cette situation alarmante, M. Béchu a annoncé qu'un scénario de +4 °C de réchauffement devrait être modélisé dans notre pays d'ici 2100.

Cette annonce est surprenante lorsque l'on sait que l'Accord de Paris vise à limiter le réchauffement climatique à +2 °C. En réaction aux défis environnementaux qui se multiplient, le gouvernement français entend passer du constat du problème à la mise en place des mesures nécessaires pour faire face au changement climatique.

Aucune annonce majeure attendue lors de l'événement

Même si le ministre souhaite que cette journée consacrée à l'adaptation ait un impact sur la conscience collective et les décisions économiques, aucune annonce importante n'est prévue pendant cet événement.

Un plan d'action est toutefois en cours d'élaboration et devrait être présenté pour consultation publique et avec les secteurs concernés au printemps, avant d'être publié au début de l'été.

Selon Christophe Cassou, climatologue, "anticiper / se préparer au pire" est un devoir tout en maintenant des objectifs ambitieux pour ne pas atteindre cette limite.

Des conséquences environnementales alarmantes

Les projections commandées par le Ministère de la Transition écologique indiquent qu'une France à +4 °C serait confrontée à des canicules plus fréquentes, plus longues et plus sévères se produisant plus tôt ou plus tard dans l'année.

Les inondations s'aggraveraient et les ressources en eau diminueraient. Face à ces scénarios alarmants, il est essentiel d'accélérer nos politiques d'atténuation tout en mettant en place des plans d'adaptation pour mieux répondre aux défis posés par le réchauffement climatique.

Lille aura-t-elle le climat de Bilbao ?

Les prévisions annoncent un réchauffement tel que la ville de Lille tout au Nord de la France pourrait hériter du climat actuel de Bilbao dans le Nord Ouest de l'Espagne, c'est à dire un climat de type tempéré océanique qui ne verrait jamais les températures descendrent en dessous de 5°C. Mais qu'adviendra t'il donc des villes du Sud, qui bénéficient actuellement d'un climat déjà plutôt chaud ?

Certains experts s'interrogent sur la possibilité de s'adapter véritablement à un monde inhabitable. Dans ce contexte, différencier les concepts de résilience et de résistance devient impératif.

Pour Thierry Ribault, chercheur en sciences sociales, il faudrait plutôt "résister et remettre en question le système capitalo-technologique et industriel qui cause ces catastrophes."

Le rôle de la société civile dans l'adaptation au changement climatique

Parmi les invitations à l'événement de janvier, on retrouve des personnalités comme Heïdi Sevestre, ingénieure et glaciologue, ainsi que des parlementaires, des élus locaux et des acteurs économiques. Laissant une place importante aux voix de la société civile, cet événement vise à sensibiliser le grand public et encourager la prise de conscience de l'urgence environnementale.

Le changement climatique est désormais une réalité incontestable et ses conséquences potentielles sur notre mode de vie soulèvent des questions cruciales. L'adaptation au scénario de +4 °C est donc plus que jamais nécessaire pour protéger les populations, assurer la continuité des activités économiques et préserver les services publics face à cette nouvelle donne environnementale.