Vendredi, 22 Février, 2024
Environnement

Barcelone en Etat d'Urgence : La Sécheresse Fait passer les Réserves d'Eau de Pluie sous les 16%

Par Julien

Jeudi, 5 Février 2024

Lecture ~2 minutes


Un état d'urgence déclaré en Catalogne

Alors que l'Espagne a connu un mois de Janvier incroyablement chaud, frôlant les 30°C, la région de Catalogne traverse actuellement la pire sécheresse depuis un siècle, selon le président du gouvernement régional catalan, Pere Aragonès qui a convoqué une conférence de presse le jeudi 1er février. Depuis l'automne 2020, le déficit global des précipitations atteint 500 millimètres.

Les réservoirs d'eau de pluie se vident à vue d'œil et les niveaux disponibles sont passés sous le seuil critique des 16%. Habituellement, Barcelone et ses environs puisent 80% de leur eau potable dans ces réservoirs.

Face à cette situation alarmante, le gouvernement catalan a décidé de déclarer l'état d'urgence pour faire face à la sécheresse dans la région de Barcelone et ses environs. Cette décision entraîne des restrictions importantes pour les six millions d'habitants vivant dans les 202 communes touchées.

Des restrictions drastiques imposées aux habitants et aux secteurs industriels

Les mesures prises concernent principalement l'agriculture, avec une réduction de 80% de la consommation d'eau par rapport aux 40% précédents, ainsi que l'industrie, qui devra réduire sa consommation d'eau de 25%. Pour les éleveurs, il s'agit d'une réduction de 50%.

Pour les particuliers, bien que des coupures d'eau ne soient pas prévues pour le moment, la pression aux robinets devrait diminuer. En cas de chute supplémentaire des niveaux de réserve, les autorités envisagent même la possibilité d'interdire totalement l'arrosage ou de fermer les douches dans les installations sportives.

Parmi les autres restrictions prévues figurent l'interdiction de remplir les piscines et de laver les voitures. Les espaces verts devront quant à eux subir une limitation drastique de leur arrosage, destinée uniquement à assurer la survie des arbres.

Les usines de dessalement en surrégime

En parallèle, deux usines de dessalement situées dans la région tournent actuellement à plein régime afin d'assurer la production d'eau douce jusqu'à ce que les précipitations se produisent.

Le gouvernement régional de Catalogne met tout en œuvre pour sensibiliser la population aux économies d'eau et inciter les habitants à adopter des gestes responsables afin de garantir la sécurité alimentaire et économique de la région.

Une situation critique qui inquiète les experts climatiques

Cette crise hydrique sans précédent soulève de nombreuses questions quant à la gestion future des ressources en eau, notamment dans un contexte de réchauffement climatique mondial et de multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes.

Les scientifiques s'accordent à dire que les changements climatiques affectent directement le cycle de l'eau et provoquent un déséquilibre entre les périodes de sécheresse et les épisodes pluvieux.

À l'échelle locale, cela se traduit par une répartition inégale des ressources en eau et un risque accru de pénuries.

Des efforts pour anticiper et prévenir d'autres crises hydriques

Selon les experts, il est essentiel de revoir l'aménagement du territoire pour accroître la capacité de stockage et de distribution des eaux pluviales tout en encourageant une gestion durable et responsable des ressources hydriques.

Les municipalités doivent mettre en place des plans d'adaptation à long terme, incluant des mesures telles que la récupération des eaux de pluie dans les bâtiments, la réutilisation des eaux usées traitées ou encore le développement de nouvelles infrastructures pour le traitement et le transfert de l'eau.

La situation actuelle en Catalogne montre qu'il est urgent d'agir face aux défis posés par les changements climatiques sur la disponibilité et la qualité de nos ressources en eau.

Il ne faut pas seulement compter sur les précipitations pour remédier aux problèmes actuels de sécheresse, mais également redoubler d'efforts pour assurer la sécurité hydrique future et éviter les catastrophes environnementales et sociales qui pourraient découler d'une gestion inadéquate de l'eau.