Samedi 13 Avril 2024
Environnement

L'Espagne frôle les 30°C en janvier : un avant-goût alarmant de l'été en hiver

Le climat espagnol montre des signes alarmants de réchauffement important avec quasi 30°C en Janvier

Lecture ~2 minutes


En plein hiver, l'Espagne connaît des températures dignes du mois de juin. Plusieurs records locaux ont été battus ces derniers jours, avec des pics atteignant près de 30°C dans différentes régions du pays. Si Lille pourrait bien hériter du climat de Bilbao en 2100, pour les villes espagnoles c'est le désert qui pointe le bout de son nez.

Un phénomène inquiétant dans tout le pays

C'est une situation préoccupante qui touche actuellement l'Espagne. En effet, plusieurs villes ont enregistré des records de température pour un mois de janvier.

Le mercure a grimpé jusqu'à 29,5°C près de Valence, 28,5°C dans la région de Murcie et 27,8°C près de Malaga. D'après Ruben Del Campo, porte-parole de l'Agence météorologique nationale espagnole, "ces températures ne sont pas typiques de cette période, elles correspondent davantage à mi-fin juin".

Environ la moitié des stations météorologiques du pays ont relevé des températures égales ou supérieures à 20°C.

Pénuries d'eau et risques environnementaux

Cette vague exceptionnelle de chaleur est observée alors que des épisodes de sécheresse majeure ont frappé le pays en 2023. En conséquence, les réserves d'eau s’amenuisent rapidement et atteignent un niveau critique par endroits.

Par exemple, en Catalogne, les barrages destinés à stocker de l'eau durant les périodes de faibles précipitations n'étaient remplis qu'à 17% de leur capacité à la mi-janvier. Ainsi, environ 18% du territoire espagnol est désormais considéré comme étant à haut risque, notamment en Andalousie et Catalogne.

Cette situation a des conséquences graves sur l'agriculture, sur l'accès à l'eau potable et sur la biodiversité déjà fragilisée par les changements climatiques.

Une situation aux causes multiples

Si les caprices météorologiques ont souvent été présents dans cette région du globe, l'intensification du phénomène serait due au réchauffement climatique.

Les scientifiques mettent en avant plusieurs facteurs ayant contribué à l'augmentation des températures : la hausse des émissions de gaz à effet de serre, qui provoquent un réchauffement constant, les périodes de forte sécheresse et la diminution des bassins d'eau au niveau mondial.

En outre, en raison du développement urbain et industriel, beaucoup de zones naturelles ont été remplacées par du béton ou de l'asphalte, ce qui entraîne une concentration de la chaleur (appelée "îlot de chaleur") dans les grandes villes.

Des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique

Face à cette situation alarmante, les autorités espagnoles ont pris différentes initiatives pour contrer l'évolution du climat.

Entre autres, elles encouragent fortement la population à adopter des pratiques éco-responsables, telles que la réduction de la consommation d'eau et d'énergie, la promotion du recyclage et des énergies renouvelables, ainsi que la protection de l'environnement et des espaces verts. L'ensemble de ces actions vise à freiner l'impact du réchauffement climatique.

Un appel à une prise de conscience collective

Le phénomène qui touche actuellement l'Espagne est toutefois un signal d'alarme pour tous les pays touchés par les effets dévastateurs du réchauffement climatique.

Les conséquences environnementales pourraient être irréversibles si des mesures appropriées ne sont pas prises rapidement. Pour pallier ce problème, il incombe aux gouvernements, aux industries, mais également aux citoyens, d'adopter conjointement des changements significatifs dans leurs habitudes de vie et de consommation, afin de réduire leur empreinte carbone et de protéger notre planète.-