Samedi 13 Avril 2024
Environnement

Découverte historique : le plus grand récif corallien d'eau froide au monde caché au large des USA !

Découvert aux US d'un récif corallien gigantesque

Lecture ~2 minutes


Les scientifiques savaient l'existence de ces récifs mais n'avaient aucune idée de leur ampleur...


Un écosystème mystérieux au fond de l'Atlantique

Les océans de notre planète recèlent encore de nombreux secrets et surprises. C'est ce que démontre une étude scientifique publiée le 12 janvier dernier, qui a permis la découverte du plus grand récif corallien d'eau froide au monde, situé au large de la côte atlantique des États-Unis.

Contrairement aux récifs coralliens de surface, les récifs d'eau froide vivent dans un environnement plus obscur et profond, où les températures peuvent atteindre 4 degrés.

Une cartographie sous-marine innovante pour une découverte majeure

Cette découverte a été rendue possible grâce à de nouvelles technologies de cartographie sous-marine, permettant de capturer des images en 3D du fond des océans. Les chercheurs ont ainsi pu constater que ce récif corallien est en réalité gigantesque.

Il s'étend sur plus de 500 kilomètres de longueur, depuis la Floride jusqu'à la Caroline du Sud, couvrant une superficie totale de 2,6 millions d'hectares - soit un peu plus de deux fois la taille de la région métropolitaine de Paris.

Des coraux d'eau froide aux dimensions impressionnantes

Les habitants de ce système sont des coraux d'eau froide, qui se présentent sous forme de bosses ou d'épines sur le fond marin. Leur hauteur peut varier de quelques mètres à plusieurs dizaines de mètres, avec une hauteur moyenne d'environ 20 mètres pour les coraux présents sur le plateau de Blake, selon Derek Sowers de l'étude.

Pour l'heure, le récif corallien le plus vaste du monde demeure la Grande Barrière de Corail australienne, qui s'étend sur près de 2 300 kilomètres. Cependant, les scientifiques estiment que d'autres récifs coralliens des profondeurs pourraient être découverts à l'avenir, puisque nous connaissons à peine le quart des fonds marins terrestres.

Une prise de conscience écologique et économique nécessaire

Cette découverte soulève également des questions environnementales et économiques, notamment concernant l'exploitation des ressources marinesm et n'est pas sans nous faire penser à la Norvège qui a fait parler d'elle en ce début d'année 2024 en autorisant l'exploration des fonds marins.

Les récifs coralliens sont essentiels pour de nombreuses espèces marines, en servant de zones de reproduction, de nurseries et d'espaces de vie. Ils participent également activement à la filtration de l'eau et contribuent à la formation de sédiments marins.

Toutefois, ces écosystèmes extrêmement fragiles sont menacés par divers facteurs tels que le changement climatique, la surpêche, la pollution et les activités humaines en général. Il convient donc de protéger ces zones précieuses pour préserver la biodiversité marine et la santé de nos océans.

L'exploration continue : vers de nouvelles découvertes

Cette découverte du plus grand récif corallien d'eau froide n'est qu'un exemple parmi tant d'autres des trésors que recèlent encore les fonds marins.

De nombreuses autres espèces et écosystèmes, encore méconnus, pourraient être révélés grâce à l'évolution des techniques d'exploration sous-marine et aux efforts déployés par la communauté scientifique.

Il est donc crucial de soutenir la recherche dans ce domaine et d’encourager les collaborations entre chercheurs et industriels pour préserver notre précieux patrimoine marin.

Les projets d'exploration et d'étude des fonds marins doivent continuer, permettant non seulement la connaissance de ces mondes encore largement inexplorés, mais aussi la préservation de leur biodiversité unique.